Une vie par procuration

07 MARS 2012

        Jeudi 09 juin 2011, 18H00 fin du taf, Marco 39 ans rentre chez lui. Il habite en province un joli petit immeuble de quatre étages, deux logements par palier, avec sa femme et sa fille, Armelle 10 ans. Il ouvre la porte, jette son blouson sur la commode dans l’entrée,  embrasse sa femme et sa fille et file dans son bureau. L’ordinateur une fois allumé, il vérifie ses boites mails.

        19H30 il ouvre le tchat où l’attendent plusieurs contacts, ses copains de jeux en ligne, ses relations facebook et Co…  

        20H00, il passe à table répond par quelques banalités aux questions de sa femme et sa fille puis, la dernière cuillère avalée retourne fissa dans son antre numérique.

        Il jouera en ligne jusqu’à 23H00 et de 23 à 02H00 du mat se fera encore plein d’amis sur facebook. Faut dire que pour sa page perso il n’a pas lésiné l’artiste, Batman666 (son pseudo) il a mis le paquet. Photo retouchée, cadre sup, salaire mirobolant, grand sportif et bien entendu, célibataire. Evidemment sa change du réel, ceinture abdominale entretenue à la bière, magasinier smicard chez Lidl, le sport c’est le dimanche avachi sur le divan devant la télé, quant au célibat faudrait demander à sa femme ce qu’elle en pense…

        Mercredi 15 février 2012, 18H00 fin de la journée retour au bercail. Les clefs dans la serrure résonnent bizarrement. Marco rentre, jette son blouson, appelle sa femme et sa fille, pas de réponse… Il réessaie, toujours rien … il fait rapidement le tour de son T4 pour découvrir le vide dans la chambre de sa fille et le vide dans l’armoire à linge de sa femme. Un mot sur la table de la cuisine : « Couche avec ton ordi, bye bye… » Marco s’effondre sur le divan la tête entre les mains sonné comme un boxeur. Il n’a rien compris, il n’a rien vu venir.

          20H30, toujours KO dans son salon, on sonne à la porte. Marco plein d’espoir se rue vers l’entrée, ouvre et là, deux policiers se présentent.

 - Bonjour, je suis le lieutenant de police Mulotwski et voici mon collègue le lieutenant Clefusbbug, on vient de trouver votre voisin décédé depuis 5 jours dans son appartement, auriez vous remarqué quelque chose ?

 

- Ben non, il est mort comment ?

 

- Bah, crise cardiaque, on l’a retrouvé devant son ordinateur le nez dans une pizza. Vous le connaissiez ?

 

- Jamais vu. Il vivait seul ?

 

- Oui, divorcé depuis quelques mois parait-il, sa femme a fait la malle avec ses deux gosses. Il était sur facebook, son dernier message était pour un certain Batman666. Vous savez ces amis virtuels … Bon on ne vous dérange pas plus longtemps, bonne soirée.

        Marco, un de plus parmi des milliers qui vit par procuration retranché dans l’anonymat virtuel. Une vie de super héros dans second life avec un avatar flatteur, plein d’amis virtuels dont son voisin de palier dont il ne connaissait ni le vrai nom ni même le visage et qui, d’après le rapport de police, s’est affalé un soir de février dans une pizza décongelée au micro-onde.

         Internet est un fabuleux outil de recherche, de communication, d’enseignement et d’information. On y trouve le pire comme le meilleur et à chacun d’y faire son tri sans perdre de vue que ce n’est qu’une aide, une source de renseignement et rien de plus. En aucun cas, une machine ou un programme aussi perfectionné soit-il ne remplacera les relations humaines. Vivez pleinement les instants présents en profitant des personnes qui vous entourent et qui vous aiment. Sortez, rencontrez en d’autres, la richesse est dans le dialogue et le contact humain. Visitez un village, une ville, un pays en sentant ses odeurs, ses couleurs, dialoguez avec ses habitants, sa mémoire, car jamais une machine ne pourra égaler cela et, c’est tant mieux !