Rothschild & C° président du monde

24 AVRIL 2017

          Voilà c’est fait, une majorité d’électeurs a choisi un banquier européiste pour gérer le pays. Laissez-moi lire dans les entrailles de la bête afin de vous en décrypter l’avenir. Lorsque j’utilise le terme de gérer entendons-nous bien je devrais plutôt dire digérer le pays. Et oui Mesdames et Messieurs les électeurs, attendez vous à une mise à sac de celui-ci. La France va être soldée à prix d’amis aux intérêts privés, vendue à la découpe. Dans les cinq années qui vont suivre la société va se paupériser, se clochardiser, les acquis sociaux vont voler en éclats, toutes les institutions républicaines et sociales vont être privatisées, uberisées. La dette et le chômage vont continuer leur irrésistible ascension afin de maintenir dans la peur et la dépendance le peuple. La nation ainsi que sa culture vont être dissoutes dans un grand magma atlantiste afin que les valeurs consommatrices deviennent la norme, le seul but, le seul objectif. Le territoire sera dépecé et morcelé sur le modèle US. Le productivisme imbécile continuera son saccage écologique. La destruction de notre écosystème, le réchauffement climatique ainsi que l’assèchement des ressources naturelles s’amplifieront. Le parc vieillissant des centrales nucléaires, véritables bombes à retardement, va devenir de plus en plus instable et dangereux car, les entreprises privées font toujours des économies sur la sécurité, la santé.

          Le Medef jubile, la loi El Khomri ou plutôt nommons-la par son vrai nom, la loi Macron va pouvoir passer à la vitesse supérieure et finaliser la destruction totale du code du travail. Les licenciements seront assouplis afin de permettre la flexisécurité (Flexibilité pour le travailleur, sécurité pour l’employeur). La retraite par répartition sera euthanasiée de même que les indemnités chômage se réduiront à peau de chagrin. Le travail sept jour sur sept ainsi que la journée de 48 heures payées 35 risquent de devenir la norme. Je pense que quelques jours fériés, au nom de la sacro sainte compétitivité, vont devenir des jours de solidarité patronale. L’école et les hôpitaux publics seront sacrifiés aux profits des écoles et cliniques privées.

          Comment une personne aussi vide et insipide comme ce Monsieur Macron, aux palabres creuses, aux propositions absentes et au programme aussi lunaire a-t-il pu être classé premier ? Son discours vole bas mais n’atterrit jamais, sa politique est une machine à désespérer les hommes. Les gens ont-ils oublié qu’il est issu du catastrophique gouvernement Hollande dont il a été ministre des finances ? Bien sur, toute l’oligarchie financière qui avait créé le personnage était derrière, tous les médias appartenant à huit milliardaires le soutenaient, tous les vendus carriéristes de la politique ont adhéré à son mouvement mais cela n’aurait pas été suffisant sans des électeurs dont je reste persuadé que, pas un sur mille n’est capable de me définir ici les propositions concrètes du programme Macron. Pendant cette campagne, la télévision a joué son rôle machiavélique à merveille, laver bien des cerveaux et générer le même abrutissement que l’on retrouve dans les stades où des supporters hurlent leurs dévotions à des milliardaires qui tapent dans un ballon. La consommation régulière de télé réalité et d’émissions débiles pour décérébrés a fait le jeu du télé-évangéliste Macron. Il faut bien leur reconnaître ça, dans l’art du mensonge et de la manipulation, ce sont des cadors !

 

          Demain la marionnette Macron sera élue président grâce à l’épouvantail FN, fabriquée de toute pièce à cet usage : « Faire peur… ». Chirac, Sarkozy, Hollande et maintenant Macron, on a touché le fond maintenant on ne creuse plus, nous sommes passés à la vitesse supérieure, on fore ! L’histoire se répète et les électeurs sont atteints d’Alzheimer permanent. Résultat, les pays d’Europe et aujourd’hui la France en particulier vont être gouvernés par les banques Rothschild, Lehman Brother, Barclays et consœurs, celles la même qui ont pillé la planète et réduit des millions de personnes à la misère. Les citoyens ne seront plus que des consommateurs, des exploités, des matières premières et des variables d’ajustement financière. L’individualisme a triomphé de l’humanisme grâce à la bêtise et au temps de cerveaux disponible pour Coca-Cola. La France, pays autrefois phare de la liberté, de l’égalité et de la fraternité vient de sombrer dans la main des marchés qui n’ont plus qu’à la serrer pour la presser jusqu’au sang.

          Encore une fois, nous constatons que la lutte contre les puissances de l’argent associées à la bêtise c’est le combat de David contre Goliath. Sans une fronde massive, malheureuse, nécessaire et je le crains violente, les David que nous sommes deviendront les galériens de demain. Le capitalisme sauvage et l’enrichissement personnel sans limite portent en eux les germes de la guerre comme la nuée porte l'orage. C'est en poussant à bout ces mouvements économiques inhumains que les peuples s'affranchiront de leurs chaines et deviendront l'humanité. Jaurès réveille-toi ils sont devenus fous !...