Les Trolls

13 FEVRIER 2019

          Avez-vous déjà remarqué que quelque soit l’endroit où un ensemble se constitue, il y a toujours un de ces trolls qui s’ennuyant dans sa petite vie insignifiante se réjouit de venir pourrir la vôtre. Que ce soit sur votre lieu de travail ou il bave, lèche et critique de manière systématique, au sport ou bouffi d’orgueil il a toujours fait mieux que quiconque, en vacance ou il s’insère avec impolitesse sous vos parasols ou sur des forums où il vient pour cracher sa haine, son venin, c’est incontournable, il y en a toujours un ! N’essayez pas de le comprendre ou d’amorcer un quelconque dialogue avec lui, car il n’est pas là pour ça. Il s’invite grossièrement dans un groupe, un environnement uniquement dans le but d’en critiquer la structure et les acteurs. Comme il a une très haute estime de lui même, il a toujours raison. Sa jouissance suprême est d’arriver à déstabiliser l’équipe car, ce n’est pas un bâtisseur, mais un destructeur. Il s’alimente de rumeurs et de contre vérités. Ce qui le soulage c’est de rendre si possible les autres aussi malheureux que lui, car dans sa triste existence, il s’emmerde majestueusement. Confit de connerie, il s’étouffe de jalousie devant le bonheur, la gentillesse ou le talent d’autrui, car en face de ces qualités qu’il est incapable d’acquérir, il crève de colère et déverse celle-ci dans ses ridicules commentaires. Il souhaite blesser et c’est pour cela qu’il utilise souvent l’injure qui est le seul vocabulaire qu’il maîtrise tellement il s’en délecte.

          Les forums du style Rue89, Agoravox, Bakchich, etc... sont leurs terrains de jeux, de prédilection, car ils peuvent s’y épanouir tranquillement et jouir de leurs nocivités en toute sécurité sous couvert d’anonymat, car bien entendu, telles des hyènes à la chasse aux cadavres, ils sont dénués de courage comme de dignité. À toutes les périodes de l’histoire ils sont présents, durant l’occupation ils dénonçaient avec délectation leurs voisins à coup de lettres anonymes, qu’ils ne signaient pas par pudeur sans doute... Qu’ils soient par instant écartés, ils reviennent sous des pseudonymes différents, mais ne trompent personne tant leur grammaire est pauvre et leur vocabulaire limité. Démesurés dans leurs propos, si vous ne pensez pas comme eux, l’insulte aux lèvres, ils vous agressent en vous traitant de facho, gaucho, imbécile, antisémite, homophobe, Bisounours et j’en passe, suivant du bord qu’ils se situent et l’obscurantisme qui les habite.

          En clair, ces nocivités à la bonne humeur et à l’entente cordiale sont de pauvres types se défoulant comme ils peuvent afin d’oublier la vacuité et l’inutilité de leur présence ainsi que leur parcours de vie raté. Mal dans leur peau, ils sont tellement en colère contre leurs congénères qu’ils s'auto alimentent dans leur énervement chronique. Qu’ajouter sinon que l’existence ne les a pas gâtés alors ils en veulent à la terre entière et dans leur rôle de nains grincheux bête à bouffer du foin, ils en seraient presque touchants... Pour finir, ne chercher pas à lutter en vous rabaissant à son niveau de bêtise, car lui, c’est un Pro dans ce domaine, il maîtrise et vous seriez sur de perdre. L’indifférence totale à leurs provocations ou une bonne dose d’humour de temps en temps est la meilleure posologie face à ces minus qui gangrènent et cherchent à mettre à mal l’équilibre de nos vies sociales.

           Dans la vie de tous les jours, j’ai découvert les trolls. Moi je croyais que c’était des contes et légendes pour les enfants tu vois, tu sais dans les dessins animés, tu as toujours un troll, une merde dans la forêt avec une flûte pour te jouer du pipeau. Ben là c’est des vrais, ils sont vivants...